Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Le champignon tueur de platanes est arrivé en Ile-de-France

jeudi 31 octobre 2019

Le préfet de région vient de prendre un arrêté pour lutter contre le chancre coloré, qui est apparu cet été le long de la RD920, à Antony (Hauts-de-Seine). Un fléau pris très au sérieux.(article vu dans leparisien.fr du 22/09/19).

Antony, RD920. A gauche, un arbre sain ; à droite, un spécimen qui a succombé au champignon. Une cohabitation particulièrement surveillée. CD92/Willy Labre

Il a été repéré cet été. « En juillet, nos services ont constaté des symptômes inquiétants sur une dizaine d’arbres âgés de 30 à 40 ans à Antony, détaille Christian Lemoing, directeur des parcs et jardins au conseil départemental des Hauts-de-Seine. En plein été, ils avaient perdu l’ensemble de leurs feuilles ».

Le Fredon, structure sans but lucratif spécialisée dans les nuisibles du végétal, est appelée. Les premières analyses sont sans appel : c’est la maladie du chancre coloré.

Quatorze platanes sont actuellement atteints ou porteurs de cette maladie extrêmement contagieuse et incurable. Tous se trouvent le long de l’avenue Raymond-Aron à Antony, entre le carrefour de la Duchesse-du-Maine et le carrefour de la Croix-de-Berny. Peu de riverains se sont inquiétés de la santé des arbres, ceux-ci étant morts au moment de la canicule.

LIRE AUSSI > Des arbres transgéniques pour sauver les forêts ?

« La présence de ce champignon nous a grandement attristés, assure Christian Lemoing. Cela a été comme un coup de massue, car jusqu’ici personne n’avait détecté de chancre coloré en région parisienne ». Une deuxième analyse est venue confirmer le diagnostic, le mois dernier.

« Une menace grave pour les platanes de la région »
Le préfet de la région Ile-de-France a pris la main sur le dossier. Un arrêté relatif à « la lutte contre Ceratocystis, agent responsable du chancre coloré du platane » a été publié la semaine dernière, précisant que ce champignon « constitue une menace grave pour les platanes de la région ». Tout détenteur de platane suspectant des symptômes de chancre coloré doit d’ailleurs en informer la direction régionale (sral.draaf-ile-de-france@agriculture.gouv.fr).

Le danger est pris très au sérieux. Et pour cause : le champignon est celui qui a touché des dizaines de milliers d’arbres le long du canal du Midi. Depuis 2006, 23 700 platanes ont ainsi dû être abattus. Car il n’existe actuellement aucune méthode de lutte curative efficace permettant de guérir les arbres. Heureusement, le chancre coloré ne présente aucun risque sanitaire pour les humains ou les animaux.

Antony. Les platanes touchés ne montrent aucun signe avant-coureur. Quand ils perdent leurs feuilles, il est déjà trop tard. CD92/Willy Labre

« Notre priorité, c’est de protéger le domaine départemental du parc de Sceaux, situé à proximité, et ses 2 000 platanes majestueux, détaille Christian Lemoing. Nous avons une chance, c’est que nous avons découvert la contamination relativement tôt ». En dehors des parcs et jardins, près de 30 000 arbres, essentiellement des platanes, bordent les voies départementales des Hauts-de-Seine.

Abattage dans les prochaines semaines

À Antony, les opérations d’abattage, obligatoires, auront lieu dans les prochaines semaines. Selon un procédé strictement défini pour éviter à tout prix une propagation de la maladie. Un guide de bonnes pratiques pour la lutte contre le chancre coloré a d’ailleurs été publié cet été par le ministère de l’Agriculture.

LIRE AUSSI > Vive émotion à Montrouge après l’abattage de platanes

Il s’agit « d’abattre, dessoucher, ou dévitaliser puis détruire par incinération les platanes de la zone dans les deux mois ». Il faut « incinérer sur place les troncs, branches, racines, sciures et autres déchets. Nettoyer et désinfecter le matériel de transport avant démarrage et à la fin de tout chantier. Et de ne pas enlever ni transporter le sol. »

Il n’y a pas d’urgence car les arbres, complètement secs, ne risquent pas de tomber sur la route. Et leurs voisins, encore sains, sont surveillés de près. Des plantations de remplacement auront lieu au printemps prochain. Mais surtout pas de platane : c’est interdit pendant dix ans.

LE CHANCRE COLORE, ARRIVE AVEC LE DÉBARQUEMENT

Le champignon a été introduit en France à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Présent dans le sud des Etats-Unis, il est arrivé dans les caisses de munitions en bois du Débarquement allié dans le sud de France. Près de 50 000 platanes auraient été touchés depuis. Essentiellement dans le sud du pays, Provence-Alpes-Côte D’Azur, Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Corse. Mais des cas ont également été signalés cette année à Nantes et à Strasbourg.

Par Estelle Dautry

Voir l’article : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/le-champignon-tueur-de-platanes-est-arrive-en-ile-de-france-22-09-2019-8157501.php