Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Xylella fastidiosa détectée en Espagne et origine sud américaine de fastidiosa pauca pour l’Italie

jeudi 31 août 2017

Suite à une diminution de la production d’amandes suspecte Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois en Espagne près d’Alicante. Par ailleurs, la maladie des oliviers dans le sud de l’Italie serait d’origine sud-américaine de la souche CodiRO de X. fastidiosa subsp. pauca

Suite à une diminution de la production d’amandes suspecte Xylella fastidiosa (danger sanitaire de 1ère catégorie en France et liste A1 de l’OEPP) a été détectée pour la première fois en Espagne près d’Alicante.

Xylella fastidiosa (Liste A1 de l’OEPP) a été détectée pour la première fois en Espagne continentale. La présence de la bactérie a été confirmée en juin 2017 dans une parcelle d’amandiers à El Castell de Guadalest, près d’Alicante (Comunidad Valenciana). Cette parcelle de 0,47 ha contenait des amandiers (Prunus dulcis cv. Marcona et Guara) âgés de plus de 30 ans.

Le producteur avait alerté les services officiels parce qu’il avait constaté une diminution de la production d’amandes. Une première analyse (RT-PCR) en décembre 2016 sur un échantillon asymptomatique a donné des résultats négatifs. Un autre échantillon asymptomatique a été prélevé en mai 2017 et a donné des résultats positifs par RT-PCR (mais négatif par cPCR). La parcelle a été inspectée et des symptômes ressemblant à ceux de X. fastidiosa ont été observés sur les feuilles.

L’identité de la bactérie a ensuite été confirmée par des tests sérologiques et moléculaires. Il est noté que cette parcelle d’amandiers se trouve dans une région où les cultures principales sont des arbres fruitiers : 2800 ha de néflier du Japon (Eriobotrya japonica), 1700 ha d’olivier (Olea europaea), 920 ha d’agrumes (Citrus spp.) et 393 ha d’amandier.

Dans cette zone, les insectes vecteurs de X. fastidiosa ont été étudiés à l’aide de pièges jaunes avec plus de 1160 points de piégeage. Tous les tests réalisés sur des spécimens capturés ont donné des résultats négatifs pour X. fastidiosa. L’origine du foyer n’est pas connue. Des mesures d’éradication (conformes à la Décision d’exécution de l’UE 2015/789) ont été mises en oeuvre avec une zone délimitée d’un rayon de 10 km autour de la parcelle contaminée et l’application d’insecticides contre les vecteurs de X. fastidiosa. Le mouvement de plantes à partir des 7 pépinières et jardineries situées dans la zone délimitée a également été interdit.

Aux Islas Baleares, l’ONPV a déclaré le 2017-07-10 que X. fastidiosa a été détectée dans 281 plantes au total (172 à Mallorca, 73 à Ibiza, 36 à Menorca). À Mallorca, X. fastidiosa a été trouvée pour la première fois sur 2 Ficus carica symptomatiques dans les municipalités de Sant Llorenç des Cardassar et Santa Eugenia. Les deux arbres poussaient dans des zones agricoles où des adventices étaient également présentes.
Le statut phytosanitaire de Xylella fastidiosa en Espagne est officiellement déclaré ainsi : Présent, en cours d’éradication.
Source : ONPV d’Espagne (2017-06).

La maladie qui cause actuellement une maladie des oliviers dans le sud de l’Italie serait d’origine sud-américaine de la souche CodiRO de X. fastidiosa subsp. pauca :

Une récente analyse du génome d’un groupe de 27 isolats de Xylella fastidiosa (Liste A1 de l’OEPP) a montré que le génotype émergent de Xylella fastidiosa trouvé en Italie est apparenté aux isolats d’Amérique centrale. Ces résultats soutiennent l’hypothèse d’une origine sud-américaine de la souche CodiRO de X. fastidiosa subsp. pauca, qui cause actuellement une maladie des oliviers dans le sud de l’Italie (Giampetruzzi et al., 2017).

Photo : Polygala myrtifolia - infected by Xylella fastidiosa subsp multiplex - Ajaccio (Corse) Jerôme Jullien, NPPO of France